L’ange est tombé du ciel, mes enfants, l’ange le plus beau, pour n’avoir pas obéi à Dieu, à cause de son orgueil.

Apparitions à l’Escorial

Notre Seigneur : Ma fille, voici Jésus, la consolation des hommes. Crie, ma fille, que Jésus veut lancer un appel aux hommes, pour qu’ils changent leurs vies. Cet appel, Il le lance au monde, et le monde Lui tourne le dos. Crie que Je viens sauver les âmes, les embraser et les consumer dans mon Amour. Prie pour elles, ma fille. Que rien ne t’effraie ni ne t’attriste, ni les calomnies ni les diffamations. Toi, continue à être fidèle à nos paroles. Crie que tu est le porte-parole de Jésus. Et Moi Je fais avec toi ce que Je veux, ma fille ; c’est pourquoi Je te dis de n’avoir peur de rien ni de personne. Toi, transmets ma parole. Sois zélée pour les âmes, ma fille. Ne cesse pas de prier, car la prière peut tout. Regarde les âmes que Je t’ai recommandées, ma fille ; aie du zèle pour elles, elles viendront à Moi, Je te l’assure, ma fille.


Moi, Je te donnerai les forces pour crier aux hommes de ne pas offenser Jésus, car Jésus est très offensé. Je viens seulement pour dire que J’ai faim et soif d’âmes, d’âmes qui me correspondent. Ma fille,

Se vider des créatures pour accueillir Jésus
Je veux embraser ces âmes et les consumer dans mon amour. Mais ces âmes doivent faire le vide dans leur coeur pour que Je puisse faire un ciel de chacune d’elles et M’y réfugier ; elles doivent détruire ce qu’elles portent en elles : la superbe, l’orgueil, qui les conduit à consommer tous les péchés.
La seule chose que Je vous demande, c’est que vous vous vidiez de tout ce qui est terrestre, car Je vous donnerai tout ce dont vous avez besoin.

Je suis la Lumière, venez à Moi et Je vous ferai voir ce que vous n’avez pas vu, mes enfants. Comment, alors que Je suis la Lumière, pouvez-vous aller vers les ténèbres ou vous devenez aveugles, mes enfants ? Alors que Je viens vous montrer mon amour, mon pardon et ma miséricorde, pourquoi, mes enfants, ne changez-vous pas vos vies ? Ne m’offensez plus, mes enfants, mon Coeur souffre à cause des hommes et de mes âmes consacrées, à cause de mes prêtres éternels. Purifiez-vous de vos fautes, mes enfants, venez à Moi et apprenez la douceur de mon Coeur. Travaillez pour la gloire de Dieu, pour votre salut et pour le salut des âmes. La seule chose que Je vous demande, mes enfants, c’est un peu d’amour. Allez-vous Me le refuser, mes enfants ?


Comment ne Me comprenez-vous pas ? N’avez-vous pas médité, mes enfants, sur le fait que les ténèbres vous empêchent de voir et que vous devez chercher la lumière ? C’est alors que vous verrez, mes enfants, que vous verrez des merveilles. Mais changez, n’attendez pas plus longtemps, mes enfants, et examinez-vous vous-mêmes. Rendez grâces au Dieu Tout-Puissant qui vient vous donner son amour et vous inviter, mes enfants, à être les amis de son divin Coeur. Convertissez-vous, mes enfants, ne voyez-vous pas les calamités qu’il y a dans le monde, les catastrophes ? Tout cela par manque d’amour envers Dieu. L’homme s’est fait Dieu, et veut considérer Dieu comme un homme. Or Dieu sera toujours Dieu, et la créature doit être inférieure au Créateur. Comme vous, mes enfants, les créatures, pouvez-vous chercher à être plus que Dieu ? Soyez humbles, mes enfants, aimez l’Église. Et vous prêtres de mon Coeur, soyez des prêtres éternels, consacrez-vous à votre ministère.

Appel aux foyers
Je lance aussi un appel aux foyers, à tous les foyers. Comment vos foyers peuvent-ils vivre, mes enfants, si Dieu n’est pas en eux ? Voilà pourquoi vous êtes constamment en guerre, voilà pourquoi les enfants se retournent contre les parents, et les parents contre les enfants. Réunissez-vous tous, mes enfants, dialoguez, et que la paix règne dans vos foyers. Priez le Rosaire en famille, vous verrez combien de grâces vous recevrez dans vos foyers ; mais comme Dieu en est absent, l’épouse est infidèle à l’époux, le père ne supporte pas le fils, le fils ne respecte pas le père, et il n’y a que des guerres dans ces foyers.

Relachement des religieux

Dans les couvents, il y a un relâchement, car on n’y mène pas une vie de contemplation. (Les religieux) sortent dans la rue, se contaminent au contact du monde et abandonnent Dieu ; voilà pourquoi il y a si peu d’âmes ou Je puisse me réfugier ; et les rares âmes qui restent, ceux qui n’entrent pas au Ciel ne leur permettent pas d’y entrer non plus, parce qu’elles veulent être fidèles à leurs règles. Mes enfants, qu’avez-vous fait de vos voeux, de vos promesses ?

Et vous, les couples, de vos sacrements ? Et vous enfants, qui ne respectez pas le quatrième commandement de la Loi de Dieu à l’égard de vos parents ?

Où veulent donc en venir les hommes, en détruisant les lois que Dieu a imposées ? Ne voyez-vous pas, mes enfants, que personne n’est en accord avec la Loi de Dieu ? La terre, mes enfants, ressemble à Sodome et à Gomorrhe ; (les êtres humains) ne se respectent pas les uns les autres, celui qui est un homme veut être une femme, la femme veut être un homme. Comment pouvez-vous porter atteinte aux lois de Dieu, alors que c’est Dieu qui a crée l’homme et la femme ? Pourquoi portez-vous préjudice aux plans de Dieu et pourquoi chacun de vous ne se respecte-t-il pas comme il est, mes enfants ? Jusqu’où allez-vous arriver, mes enfants, avec vos scandales, avec votre immoralité, avec votre impudeur ? Vous êtes aveugles ! Jusqu’où est en train d’arriver l’homme ! Et les hommes veulent même, mes enfants, se transformer en créateur d’hommes !. Mais comment ? Ne vous rendez-vous pas compte, mes enfants, que beaucoup d’âmes ont été châtiées pour n’avoir pas accepté la volonté de Dieu, pour n’avoir pas obéi ?

Les ravages de la désobéissance: Satan, Adam et Eve

L’ange est tombé du ciel, mes enfants, l’ange le plus beau, pour n’avoir pas obéi à Dieu, à cause de son orgueil. Et vos premiers parents, mes enfants, en raison de cette désobéissance, furent chassés du paradis. Vous ne respectez pas la morale, mes enfants. Quelle immoralité parmi les hommes ! Quel manque d’amour de Dieu et quelle désobéissance à Dieu et à l’Église de Dieu ! Obéissez au Saint Père, mes enfants, acceptez les conseils.

Et vous, laïcs, obéissez à l’Église, aimez-la de tout votre coeur et respectez l’Évangile. Venez en ce lieu, mes enfants, il vous enseignera à aimer l’Église, à aimer les prêtres et à vivre l’Évangile. Faites des visites au Très Saint Sacrement. Approchez-vous de l’Eucharistie, mes enfants, et purifiez-vous de vos fautes dans le sacrement de la Pénitence.

Et toi, ma fille, sois forte, et n’écoute pas ce qui peut te troubler. Ce qui trouble, il faut s’en écarter. Je te demande l’humilité, ma fille. Réfugie-toi dans nos Coeurs.

Prière, prière ; à tous Je le demande : priez le saint Rosaire, la prière que J’aime le plus, celle que l’on a oubliée dans les foyers. Aimez-vous les uns les autres, pardonnez-vous et unissez-vous, mes enfants, pour la gloire de Dieu. Malheur à ceux qui sont infidèles à ma Parole ! Malheur à ceux qui cherchent (à satisfaire) leurs goûts et leurs caprices, sans accorder d’importance au fait qu’ils abandonnent ce que Dieu a mis dans leurs mains ! Ah l’infidélité ! Malheur à vous tous, mes enfants, qui avez abandonné l’Oeuvre de Dieu, en cherchant (à satisfaire) vos caprices et vos goûts ! Vous tous qui avez payé d’ingratitude tant et tant de grâces que Dieu a répandues dans vos âmes, pauvres de vous, mes enfants ! Comme vous êtes ingrats, vous dites que vous aimez Dieu en agissant selon votre caprice et votre goût ! Pharisiens hypocrites ! Comme vous vous laissez entraîner par l’influence de Satan ! Beaucoup d’entre vous, vous avez Satan dans vos foyers, déguisé en ange de lumière ! Aveugles, car vous êtes aveugles, et votre aveuglement vous pousse à renoncer aux grandeurs de Dieu pour vous plonger dans les misères du monde ! Vous avez des sources et vous buvez dans les flaques, mes enfants ; des sources limpides et cristallines et vous buvez de la boue ! Jusqu’à quand vais-Je vous demander de prendre garde, mes enfants, vous avertir que le démon est très rusé et qu’il se déguise avec des peaux de brebis pour vous tromper ! Aveugles, plus qu’aveugles, vous semez vous-même votre condamnation par votre propre volonté ! Infidèles ! Aux yeux de Dieu l’infidélité est grave, mes enfants. Aimez-vous les uns les autres. Réunissez-vous tous pour rendre gloire à Dieu.

La Très Sainte Vierge : L’unité est très importante, mes enfants. Ne vous séparez pas du cep où vous pouvez vous alimenter.

Levez tous les objets, ils seront tous bénis, avec des bénédictions spéciales, pour le Jour des ténèbres.

Je vous bénis, mes enfants, comme le Père vous bénit, par l’intermédiaire du Fils et avec l’Esprit Saint.

 

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.